• À un Cricri en fête

    Très Cher Cricri,

     

    Bien si un jour on m’avait dit qu’un homme pouvait être Nounours, Chaton, Castor, Cricri j’aurais eu un autre regard sur les hommes. Il est bien connu que l’homme est le pire animal de la planète, juste savoir l’amadouer.

     

    Je viens donc prendre votre plume, dixit Aimy avec un sourire lui allant jusqu’à la raie de ses petites fesses bien adorables, car vous pensez bien que je ne me permettrais pas, pour vous entretenir de quelques propos, espérant qu’ils vous seront bien agréables de la part de vos Drôles de Dames.

     

    Nous sommes désolées de nous faire discrètes mais depuis quelque temps nous sommes bien prises, toujours éprises, dans notre vie de tous les jours.

    Nous suivons les blogs quand même où il y a quelques incompréhensions, quelques peurs que nous savons bien inutiles à voir comment se comportent ces deux merveilleuses femmes libres.

    Donc si nous suivons bien tout, c’est aujourd’hui un jour de fête. Au vu de ce que nous avons lu, tous les pores de votre peau doivent être à pareille fête. Ces deux-là savent vous dresser les sens dans tous les sens, très Cher homme chanceux.

    Nous sommes heureuses que vous soyez tombé en Amour avec elles dans ce genre de relation qui pour nous est nécessaire et vaut mille fois mieux que de conduire à quelques divorces dans les âges de la cinquantaine et plus. Il est vraiment regrettable que les couples ne se donnent plus les moyens de s’aimer. C’est si facile de le faire quand on le veut sans tomber dans des bassesses de cocufiage, d’échangisme ou de candaulisme. C’est si beau d’aimer et de se sentir aimer pour en jouir et s’en réjouir. Aussi, d’avoir un entourage fait de vrai(e)s ami(e)s dont vous faites partie, bien entendu, même si votre présence physique manque, est d’un grand Bonheur.

    À vous lire, nous voyons tout le bonheur qu’il en résulte. Cela est plaisant à voir.

    Au nom de mes Belles, au contraire de vous, je ne serai pas plus longue à vous taquiner mais nous vous souhaitons un Joli Anniversaire illuminé de tous vos soleils désirés.

    Nous vous embrassons très délicieusement.

    Les Drôles de Dames.

     

    De la part d’Aimy

     À un Cricri...

    De Flore

     À un Cricri...

     Et de la mienne

     À un Cricri...

     

    Mille Bisous en Fête

     

    Merci Mes Drôles de Dames
     
    Qu'il est agréable de voir que mes Amies pensent à moi et me le prouvent.
     
    Ce jour anniversaire n'est pas un an de plus mais simplement un jour de plus. Grâce à mes jumelles d'Amour je me sens si jeune !! Et l'âge c'est bien dans la tête que ça se passe !!! Et comme la tête commande tout le reste, suivez mon regard et vous verrez qu’effectivement comme elles disent elles m'ont bien dressé !!!!
     
    Au fait comment dites vous Maéva au sujet de l'homme ? L'amadouer ? Ne vouliez vous pas dire plutôt le mat doué ? Je sais vous allez me traiter de prétentieux !!!!
     
    Oui parfois quelques peurs, quelques incompréhensions mais je crois vite effacées sur l'oreiller qui en l’occurrence doit être une table de massage !!!
     
    Je suis effectivement « tombé en amour » comme vous dites mais la plus grande chance est que cet Amour soit partagé et j'en jouis de tout mon être, de tout mon mental, de tout mon cœur.
     
    Merci pour ces trois cartes personnalisées, je reconnais bien là Aimy la coquine, Maéva « danseuse » irrésistible quant à vous Flore vous avez une bien piètre vision de vous trois, n'oubliez pas que Chlo et Candi m'ont offert un téléphone capable de voir différemment Mais je n'ai pas besoin de ce téléphone pour vous voir tout autrement que sur cette petite carte. Je sais que toutes les trois vous êtes le charme personnifié. Aussi je prends cette carte au second degré.
     
     

    À un Cricri en fête...

     
                                         Zut! j'ai du mal régler mon téléphone !!!!!
     
                     Gros gros bisous à vous trois Mes Drôles de Dames et encore Merci
                                                              Cricri

      

    Hum Père Cricri,

     

    Nous savons que si tu avais une robe en bronze tu sonnerais le tocsin à tout heure du jour et de la nuit...Comme tu le vois ton branle a bien deux boules…

     À un Cricri en fête...

     Branle bat de con bas

    À un Cricri en fête...

    Rhoooooooooo, désolée ! Je n'ai pu garder ma langue dans ma poche ...

    Bisous

    Aimy

     P.S.: Ne t'essaye pas en nous traitant de cloche car ton branle nous le mettons bien dans notre cloche et merci de nous faire résonner ! Et tu sais que la cloche se regarde presque toujours par en-dessous...

    À un Cricri en fête...

     Polisson va...N'attrape pas un torticoli en te démanchant la tête...

    Je ne me permettrais pas de vous traiter de cloches quoique....vu sous cet angle là je veux bien être le carillonneur afin de vous faire résonner ou......déraisonner !!!!!!! LOL

    Aïe ca y est j'ai un tortic' au lit!!

     

    Commentaires

    1
    Samedi 28 Février 2015 à 04:18   Supprimer le commentaire
     
    Bien dis donc Maman tu as le feu au...Remarque encore moins 20 là, alors je comprends hihihi. Mais j'aime ta liberté et te voir heureuse. C' est si beau à voir.

    En fait vous êtes vraiment craquantes et, Didi et moi, sommes fières d'avoir des Mamans restant Femmes aussi libres

    Bisous et câlins en attendant vos caresses d'une prochaine partie "pyjama sans pyjama" hihihi...Entre Femmes hihihi
     
    2
    Samedi 28 Février 2015 à 06:30   Supprimer le commentaire
     
    Cher Ami,

    Les images « causes à effet » !

    Lorsque j’étais plus jeune qu’au jouir d’hui, nous nous baignions sur une plage pas très loin de Pornic (ville portant bien son nom) et une Mère Inférieure (je n’ai jamais compris pourquoi Supérieure) venait promener son cortège de nones (filles de bonnes familles passant à côté de la Vie, ayant une noune ne servant qu'au grattage et pas au tirage dixit LOTO Québec) qui faisaient voleter leurs coiffes (et oui que ce temps est lointain) faisant les sottes.

    Nous regardions cela quand même intrigué et je me rappelle encore ma réflexion aux copains :

    « Vous ne trouvez pas que c’est du gâchis que de voir de si belles filles encabanées » car Chris je peux te dire qu’il y en avait quelques-unes qui étaient bien jolies… Un peu dans le genre de tes trois sur la photo montage d’où ce souvenir.

    P.S. : Il me semble que c’est encore le cas de nos jours mais pas pour les mêmes raisons, n’en disons pas plus… Nous nous comprenons hélas ! Ayons quand même une pensée pour celles qui se révoltent, heureusement il y en a !

    Amitiés

    Chère Mymy,

    Asti, ciboire, colice de tabarnak…C’est digne d'un dong!

    Mes Dames, continuez ainsi et réchauffez nos places, nous arrivons pour vous sonner vos cloches...Je connaissais « Mettre Jésus dans la crèche » mais, depuis qu’il faut être pourridisciplinaire nous ne pouvons plus le faire, alors, maintenant, je dirais : « Mettre la cloche en branle » Pas pire!

    Bises mes Douces

     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter